Partagez | .
 

 Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Dim 23 Fév - 6:37




Après avoir payé les pizzas, Sandrine revint dans le salon avec les deux boites en carton qu’elle s’empressa de déposer sur la table et d’ouvrir. L’odeur qui s’en dégagea donnait l’eau à la bouche et la jeune fille sentit son ventre commencer à gargouiller. Cela sembla être aussi le cas de Peter. Elle remarqua qu’il avait retiré sa veste en cuir. C’est vrai qu’il faisait plus chaud et qu’elle aussi n’avait pas retiré la sienne de veste, ce qu’elle fit, dévoilant un t-shirt avec un joli décolleté. Elle s’assit ensuite à côté de Peter qui paraissait un peu chamboulé et en lui souhaitant un bon appétit, elle se prit une part de pizza aux quatre fromages. L’autre pizza était une hawaïenne. C’était en général les pizzas habituelles qu’elle prenait avec sa mère.

Alors qu’il en prit une à son tour et la gouta, Peter lui fit un signe du pouce pour lui dire qu’il appréciait. Quel ado, qu’il ait seize ans ou plus de trois cents ans, n’aime pas les pizzas franchement ? Aucun ne pourrait y résister tellement que c’était délicieux ! Il faudra en faire goûter aux Garçons Perdus ! Ils adoreraient certainement. Quelques minutes après, le jeune homme reprit la parole, visiblement fort marqué par le petit bout d’épisode que la jeune sorcière lui avait montré.

Peter : « Je dois avouer que ta série m'en bouche un coin. Mais... J'ai l'air d'avoir le mauvais rôle et surtout terriblement démoniaque... Tu ne trouves pas ? »
- Si mais j’ai tellement été habituée à que ce soit Hook qui ait le mauvais rôle que ça me fait un peu bizarre ! Mais quand on réfléchit, c’est vrai que t’es loin d’être parfait mais tu dois surement avoir quelques qualités que tu dois montrer à peu de personne ! Même moi, je suis loin d’être parfaite ! Mais il y a aussi un peu à cause de ton passé avant que tu ne deviennes Peter Pan qui a fait que tu sois parfois un peu dur et froid. T’avais personne pour prendre soin de toi …

Elle repensa à tout ce qui s’était passé durant la journée. Elle n’avait pas cessé une seule fois de s’occuper de lui, lui trouver des vêtements – qui lui allaient super bien d’ailleurs -, convaincre sa mère d’héberger Peter chez elles et encore, elle était loin de s’arrêter ! Tant qu’il sera à Booksdale, l’adolescente se donnait pour mission de veiller sur lui ! Pas comme une maman, ça elle laissera sa mère faire ce boulot s’il le faut mais plus comme une amie, quelqu’un pour qui il a une grande importance et il avait réellement une grande importance dans la vie de Sandrine. Elle était persuadée qu’elle ne serait celle qu’elle était s’il n’avait pas existé !

- Tu sais, quand j’ai vu cet épisode-là, celui que je t’ai montré, j’en ai fais des cauchemars ! Je me disais : « non, c’est impossible ! Ils ne peuvent pas lui faire ça ! ». Je n’arrivais pas à dormir et en allant regarder dehors à la fenêtre, j’ai vu une étoile filante. J’ai souhaité à ce que tu ne meurs pas à Storybrooke et le lendemain, je ne sais pas pourquoi, il y avait des nouveaux habitants qui semblaient venir de nulle part ! J’ai appris plus tard que c’était des personnages de contes et légendes !


Elle reprit une bouchée de sa pizza. Cette histoire, elle ne l’avait racontée à personne. Pas même à Winny L’ourson ! Elle était persuadée que c’était à cause de son vœu que ces personnages s’étaient retrouvés à Booksdale. Tant qu’elle était dans la confidence, et aussi pour montrer à Peter qu’il pouvait lui faire confiance, elle continua mais elle ne regardait que le vide devant elle.

- Depuis quelques semaines, j’arrête pas de faire des cauchemars et ça te concerne ! Je ne sais pas si c’est le futur et ou une scène du passé mais je revois toujours le même type en costume-cravate, avec la dague de Rumplestilskin en l’air et qui te la plante dans le dos mais tu ne le vois pas ! Il est juste derrière toi et … Quand il plante sa dague, je crie ton nom et je me réveille en sursaut, complétement en sueur !

Elle dut faire un effort pour refouler ses larmes mais en vain. Une larme coula sans qu’elle ait pu la retenir et elle s’empressa de s’essuyer tout de suite les yeux. Elle plongea ensuite son regard dans celui du garçon.

- Si jamais tu sens que t’as besoin de souffler un peu ou que t’as besoin d’un refuge, ma maison te sera toujours ouverte ! Et c’est sérieux ! Même si tu fais des conneries et que tu t’attires les foudres de la bande à la famille de Blanche-neige ou la tienne, tu seras toujours le bienvenu !

Elle devait tenir vraiment à lui pour lui faire un tel discours et ne pas hésiter à l’aider même si lui ne lui demanderait rien !

- Et pour ton problème avec le sablier, on trouvera bien une autre solution pour te sauver !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Dim 23 Fév - 14:33


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

Tandis qu'il se mit à l'aise en retirant sa veste, la belle brune en fit de même, dévoilant par la même occasion un joli décolleté que Pan s'étonna lui-même d'admirer, discrètement. Il tenta ensuite de se concentrer sur sa pizza, qu'il goûta et apprécia donc très rapidement. Mais son esprit restait très préoccupé par l'épisode de la série qu'elle venait de lui montrer et qu'il se rapprochait d'un peu trop prêt de son histoire. Raison pour laquelle il tenta d'en savoir plus sur ce qu'elle en pense. Son avis ne tarda d'ailleurs pas à tomber, comme il s'y attendait, avec sincérité. Mais une sincérité qui manqua presque de le vexer. Détournant son regard pour regarder droit devant lui, dégustant la pizza avec délice, mais ne pouvant s'empêcher de cogiter en même temps. Il n'était pas vraiment de son avis, enfin pour lui... il n'avait pas du tout le mauvais rôle et n'avait aucun traumatisme concernant son enfance. Il se savait lâche d'avoir abandonné son enfant et peut-être mauvais joueur de temps en temps... Mais selon lui, c'était surtout les autres qui étaient venus lui chercher des noises et non l'inverse. Tout ce qu'il désire, c'est faire perdurer Neverland pour permettre aux Enfants Perdus d'avoir une plus belle existence, d'être heureux et de vivre librement. Et de se sauver lui aussi, par la même occasion. Qui n'aurait pas réagit comme lui, à sa place ? Malgré tout, il l'a laissa dire, sans la contredire...

C'est ensuite qu'elle se confia une nouvelle fois à lui, en lui disant qu'après avoir vu une étoile filante elle fit un vœux et que suite à cela tous les personnages de contes étaient de retour. Fronçant les sourcils, il tourna lentement la tête dans sa direction pour ensuite venir noyer son regard dans le sien. Alors... il n'était pas le seul à être ici ? Y'avait-il donc les "autres" ? Avalant difficilement sa dernière bouchée, cela ne le rassura pas des moindres... Et était-elle donc responsable de ça ? Avant de l'interrompre, il l'a laissa poursuivre et ce qu'elle lui dit ensuite le fit presque pâlir. Elle... rêvant de Rumple en train de le tuer avec la dague du ténébreux ? Le visage de Pan s’assombrit un instant, repensant à ses derniers instants à Storybrooke. Il est vrai qu'il avait tout juste eu le temps de soupçonner ses ennemis de monter un mauvais coup contre lui et se décida de justesse à prendre la fuite. Et si à cette époque, il avait finalement décidé de rester, serait-il donc réellement mort ? Serrant fermement les poings durant un instant, il avait encore du mal à croire tout ce qu'il entendait... Cela le contrariait et pas qu'un peu... Mais la larme qui s'écoula le long de la joue de la belle sorcière attira soudainement son attention. Elle était triste... pour lui ? Malgré sa grande contrariété, il songea à sécher sa larme. Voir même presque à la prendre dans ses bras, mais s'y retint...


« Il n'y a pas d'autres solutions. C'est bien plus compliqué que tu ne le crois... J'ai conclu un pacte et je dois m'y tenir... »

Son regard fut dur lors d'un instant. N'aimant pas parler de ça, de ce qui le maintient en vie, en quelque sorte. L'Enfant Perdu fini par pousser un long soupire, tentant de maîtriser ses émotions et de ne pas trop s'en prendre à elle. Il devait garder son calme, après tout, il maîtrisait toujours la situation pour le moment et... Peter Pan ne perd jamais. Même si l'inverse s'est apparemment produit en cauchemar, mais rien ne prouve que ses derniers se réalisent vraiment. Cependant, elle continua de se montrer particulièrement... serviable et attentive. Ce qui ne le laissa bien évidemment pas totalement indifférent. A croire qu'elle ne voulait plus lui laisser aucun doute sur le fait qu'il puisse lui faire confiance. Se tournant légèrement plus vers elle, il planta une nouvelle fois son regard dans le sien, la regardant longuement.

« Pourquoi fais-tu tout ça pour moi ? Hormis le fait que je sois ton "personnage de conte" favoris... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Dim 23 Fév - 22:40




Peter : « Il n'y a pas d'autres solutions. C'est bien plus compliqué que tu ne le crois... J'ai conclu un pacte et je dois m'y tenir... »
- Et il te faut vraiment le cœur d’Henry ?

C’était nul comme solution car Henry était son arrière-petit-fils. Quant au pacte qu’il avait passé avec l’Ombre, elle prenait ça comme un pacte avec le diable. Sandrine ne faisait décidément pas confiance à cette ombre de malheur. L’adolescente était persuadée que cette dernière avait trouvé une solution pour se débarrasser un jour de Peter vu qu’elle n’était plus le seul habitant de Neverland. Ils étaient deux. Plus les garçons perdus évidemment ! Et puis, les règles peuvent parfois être modifiées. Elles ne doivent pas toujours rester fixes ! Freya avait fini par laisser un peu plus de liberté à sa fille au fur et à mesure qu’elle grandissait. Avant, elle devait aller se coucher à 20H et maintenant, elle pouvait se coucher entre 21h et 22h ! Donc, même à Neverland, les règles pouvaient changer. Ce n’était pas l’ile qui avait établi ces règles mais surement l’Ombre.

La jeune sorcière remarqua le regard dur du garçon mais n’en fut pas du tout choquée. Il n’était pas du genre à parler beaucoup de lui et cela le rendait encore plus mystérieux mais elle voulait apprendre à mieux le connaître, à connaître le vrai Peter. Ou Malcom mais elle préférait Peter, étant plus habituée à ce prénom depuis son enfance. Le jeune homme poussa alors un long soupir avant de se tourner légèrement plus vers elle et de planter à nouveau son regard dans le sien.

Peter : « Pourquoi fais-tu tout ça pour moi ? Hormis le fait que je sois ton "personnage de conte" favoris... »

Là, c’était elle qui n’avait pas envie d’entrer dans les détails mais cela eut pour effet de la faire rougir. C’était assez embarrassant de lui dire qu’elle l’aimait plus que comme un simple ami. Elle n’avait aucune envie de le faire fuir et chercha rapidement une phrase toute faite qui pourrait au moins le satisfaire.

- Euh ben euh c’est parce que … je me retrouve un peu en toi pour certaines choses et j’avoue que t’étais mon meilleur ami imaginaire ! T’imagines même pas comme j’ai dû casser les oreilles de ma mère avec « Je vais aller au Pays Imaginaire avec Peter, à tantôt ! » ou lui racontait les aventures imaginaires qu’on aurait vécues ! Et aussi parce que je t’aime bien ! Voilà !

Elle ajouta le « bien » après le « je t’aime » pour que ça ne fasse pas trop penser qu’elle ressentait plus qu’un amour fraternel ou plus qu’une simple amitié rêvée enfant. Elle se dépêcha de finir sa pizza pour enfin aller mettre un film.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Dim 23 Fév - 23:38


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

S’il lui fallait réellement le cœur d’Henry ? Hélas… Oui. Ou du moins, celui du véritable Croyant. Mais peut-être est-ce celui d’un autre finalement. Au moment où il avait accepté le pacte avec l’Ombre, il su déjà à quoi s’en tenir. Pour commencer, il avait du abandonner son fils et n’avait absolument pas regretté son acte. Dernièrement, il eut pour cible son arrière petit-fils. Ce qui peut être légèrement déstabilisant, mais… pas plus que ça au final. N’ayant aucune attache, aucune famille. Ou du moins, selon lui. Du moment qu’il pouvait remplir son contrat et survivre tout en s’amusant, c’était le principal. Malgré le fait que sa relation avec l’Ombre soit des plus particulières, il avait aussi eu pour condition de ne pas chercher plus loin… En attendant, le jeune homme était tout de même touché par l’attention qu’avait Sandrine à son égard. Sans qu’il n’ait même besoin de faire ou de dire quoi que ce soit, elle se donnait des pieds et des mains pour lui. Le genre d’attentions dont il n’a vraiment pas l’habitude, que ni sa mère ni son père n’ont déjà même eu avec lui. Et tout cela, sans même rien demander en retour. Ou alors elle le cachait foutrement bien. Le regard toujours plongé dans le sien, ce fut comme s’il scrutait dans son esprit. Elle était honnête avec lui, depuis le début.

La question qu’il lui posa provoqua une étrange réaction chez elle. Instantané et… apparemment gênante. Mais il ne cilla pas pour autant, tenant à obtenir la réponse à sa question. Qui ne tarda pas trop à venir d’ailleurs. Sa réponse le fit d’ailleurs légèrement sourire. Assez convaincante… Et ce qu’elle lui dit devait être en partie vraie, mais pas totalement. Il le sentait et le voyait dans son regard… Quelque chose sonnait faux. Elle lui avait tout de même fait comprendre précédemment qu’elle avait rêvé de lui, plusieurs fois. Parlant et pensant sans cesse à lui et se montrant incroyablement gentille avec lui… Mais il n’insista pas plus sur ce point, pour l’instant. Préférant attendre de l’étudier un petit peu plus. Et puis, ce n’était pas vraiment le moment de la mettre mal à l’aise, l’étant déjà lui-même après avoir vu ces épisodes. Il continua donc de dévorer sa pizza, espérant peut-être intérieurement qu’elle en pince pour lui.


« Je vois… »

Il termina ensuite sa pizza en quelques secondes seulement, gourmand de nature. Puis, il goûta enfin à cette étrange boisson gazeuse. A peine en eut-il avalé une gorgée, qu’une grimace se forma sur son visage. Il s’efforça ensuite à en boire un peu plus, pensant que ça devait certainement être comme la bière… La première fois qu’il en avait goûtée, il avait détesté et à force d’en boire, ça passait tout seul. Terminant son verre, une question lui vint alors soudainement en tête. Il ne savait pas trop pourquoi, mais quitte à observer une nouvelle fois sa réaction…

« Maintenant que j’y pense… le garçon qu’on a rencontré tout à l’heure, c’est vraiment ton petit ami ? »

Au fond de lui, il espérait que non. D’une part parce qu’il fait déjà parti de ses premières victimes et de l’autre… peut-être par possessivité, qui sait. Si ce n’est encore autre chose…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Lun 24 Fév - 0:12




Peter : « Je vois… »

Voyant la tête qu’il fit en buvant son verre de coca, Sandrine ne put retenir un petit sourire. Cela faisait bizarre la première mais ça faisait tellement longtemps qu’elle en buvait qu’elle ne se souvenait pas de sa première fois. Elle devait avoir entre trois et quatre ans à l’époque. Par contre, elle n’avait jamais aimé la bière qu’un de ses ex-beaux-pères lui avait fait boire par curiosité. Cela ne lui avait pas plu du tout et depuis, elle ne voulait rien entendre parler niveau alcool. Même pas de vins ! Elle venait de finir sa pizza que le garçon lui posa une autre question mais cette-ci, concernant sa relation avec Mike !

Peter : « Maintenant que j’y pense… le garçon qu’on a rencontré tout à l’heure, c’est vraiment ton petit ami ? »
- Ce crétin ? Mon petit-ami ? T’as quand même pas cru qu’il disait ? Je suis maudite avec les garçons qui me plaisent ! J’ai jamais eu de petits-amis depuis …. Ben depuis toujours ! Je les intéresse pas hormis les crétins comme Mike qui ont décidé de faire de moi leur prochain trophée de chasse ! Mike est un dragueur invétéré et il collectionne les filles ! Jamais je ne sortirais avec un garçon comme lui, même pas avec lui ! Et puis, t’es plus mignon que lui !

A peine avait-elle fini sa phrase qu’elle se rendit compte de ce qu’elle venait de dire. La chaleur monta à nouveau aux joues. Décidément, elle qui était si peu bavarde avec les autres, elle était une vraie pipelette avec lui, dévoilant peu à peu ses petits secrets. Certes, elle pouvait se permettre de parler en toute honnêteté avec lui mais les sujets qui le concernaient lui la gênait un peu car elle ne savait absolument pas de ce qu’il pensait d’elle à part qu’elle était adorable avec lui. Si elle pouvait avoir le don d’Edward dans Twilight, ça serait génial ! Elle saurait à quoi pensait Peter et surtout ce qu’il pensait d’elle réellement. Elle se leva alors pour aller mettre un film. Elle opta pour les Trois Mousquetaires. Cela lui rappela la vieille dame qui la gardait enfant. Celle-ci avait tous les livres d’Alexandre Dumas et elle avait offert à la petite, à l’époque, le livre des Trois Mousquetaires.

Une fois le film lancé, elle revint s’asseoir à côté de Peter, se mit plus à son aide et reprit une nouvelle part de pizza. Secrètement, c’est vrai qu’elle espérait qu’il se passe quelque chose entre Peter et elle mais peut-être était-ce un peu trop tôt. Après tout, il venait de débarquer le jour même ! C’est pas comme si c’était le véritable amour de sa vie ! Enfin, pour elle, si mais dans la réalité, elle l’ignorait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Lun 24 Fév - 2:17


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

Une fois encore, la réaction de la belle sorcière ne se fit pas attendre très longtemps. Alors qu'il venait de lui demander si le type de tout à l'heure était réellement son petit ami, elle s'empressa donc de le rassurer en lui confirmant que ce n'était pas du tout le cas et qu'elle le considérait plus comme un crétin qu'autre chose. Un sourire satisfait naquit sur les lèvres du Garçon Perdu, qui avait cru déjà remarquer tout à l'heure qu'elle ne ressentait pas beaucoup d'affection pour ce Mike. Mais au final, elle lui dit donc ce qu'il a voulu entendre et bien plus encore même. Rajoutant qu'elle le trouvait plus mignon que lui. Cela ne manqua pas de le flatter... Même plus que prévu, inconsciemment. Venant d'elle, cela lui fit un drôle d'effet. Il remarqua le rouge lui monter aux joues et trouvait cette réaction assez craquante. En plus de tout le reste... C'est qu'il commencerait à bien l'apprécier en fin de compte. Ou plutôt, à l'accepter. Car pour ce qui est de l'apprécier, on peut dire que c'était déjà le cas, depuis le temps qu'elle hante ses rêves. Du coup, il avait certainement la confirmation qu'il lui plaisait. Ce qui pouvait lui permettre d'être un peu à l'aise et de poursuivre, pourquoi pas, son petit numéro de charme. Même s'il ne savait pas vraiment où ses idées risquaient de le mener, mais... Quelque chose en lui, le poussait à tenter le coup.

« Si tu ne les intéresses pas, c'est parce qu'ils sont idiots ou complètement aveugle... Ou alors, peut-être que tu
les impressionnes ! »


Gardant durant un instant son regard noyé dans le sien, il fini par rire doucement de sa remarque, l'ayant dit avec une petite pointe d'humour. Non, elle ne l'impressionnait pas lui personnellement, peu de personnes en sont capables de toute façon... Et oui, il avait bien sous-entendu également dans sa remarque qu'elle n'était pas désagréable à regarder. Il laissa ensuite la belle brune aller mettre le film, la regardant faire puis le rejoindre à nouveau sur le canapé. Elle se mit à son aise et lui en fit de même, se plaçant au fond du canapé, tout juste à côté d'elle. Il ne savait pas vraiment ce qu'il allait voir à l'écran, mais était tout de même rassuré que ça ne soit plus à son propos. Machinalement, il étendit son bras droit par dessus les épaules de la jeune sorcière, attendant de voir ce qu'il allait une nouvelle fois découvrir dans cette sorte de boite à image. Curieux de cette drôle de technologie. Une fois que le film commença, Pan se plongea dedans avec attention. N’ayant pas vraiment pour habitude de devoir se concentrer sur quelque chose de fixe, mais comportant autant d’actions. Cela lui plaisait plutôt pas mal… C’était assez amusant et encore plus aux côtés de la belle brune. Enfin, toujours plus que le fait de se retrouver tout seul et perdu dans une ville qui nous est totalement inconnue. Arrivant à se détendre et à profiter de cet instant, son bras s’était cette fois posé sur ses épaules, caressant presque du bout des doigts celle étant à son opposé. Pour une fois et sans même trop s’en rendre compte, il arrivait à profiter pleinement du moment présent…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Lun 24 Fév - 2:57




Peter : « Si tu ne les intéresses pas, c'est parce qu'ils sont idiots ou complètement aveugle... Ou alors, peut-être que tu les impressionnes ! »

Elle, les impressionner ? On voyait qu’il ne connaissait pas les adolescents de maintenant. Non ! Si elle ne les intéressait pas, c’était justement qu’ils étaient bêtes et aveugles. Quoique plus aveugles qu’autre chose ! Malheureusement, elle ne comprit pas dans le sous-entendu que Peter fit qu’elle ne lui était pas indifférente. Tandis que tous les deux s’installaient tranquillement tout en regardant le film, Sandrine sentit le bras de Peter se déposer sur ses épaules, ce qui eut pour effet de refaire battre à nouveau son cœur à la chamade. Déjà que c’était la première fois qu’elle ramenait un garçon à chez elle. Bon, d’accord, c’était lui qui l’avait ramenée mais d’une certaine manière, ça revenait à dire la même chose. Mais en plus que ce garçon soit celui de ses rêves, ses rêves les plus fous ! Elle profita tout de même du moment présent et au bout de quelques minutes, sans qu’elle s’en rende compte, elle se rapprocha un peu plus de Peter avant de complétement se coller à lui et déposer sa tête contre son épaule. Là, elle était vraiment bien mise et ne pensait pas du tout à en bouger. Elle aurait voulu que le film ne s’arrête jamais mais il allait bien s’arrêter un instant à l’autre. Mais bon, là, dans le film, ce n’était que la rencontre entre D’Artagnan et ses futurs compagnons, donc, les deux adolescents avaient encore largement le temps et en presque une heure, il pouvait encore arriver d’autres choses. Comme l’arrivée d’une voisine plutôt énervante comme Mme Pepperson mais Sandrine préféra ne pas répondre car de toute façon, même si sa voisine regardait par la fenêtre, elle ne pouvait pas voir le petit couple, ni entendre le son. Mme Pepperson n’était pas méchante, loin de là. Elle avait été la première à venir leur souhaiter la bienvenue à sa mère et elle mais elle avait une langue si longue qu’elle pouvait parler pendant des heures et ça aurait tout gâché !

De temps en temps, la jeune fille jetait un œil à son camarade mais reportait vite son attention sur le film. Elle adorait les films d’action et d’aventures mais comme toutes les filles, elle avait besoin d’un peu de romantisme. Bien sur, avec Peter, elle n’espérait pas grand-chose. Il ne devait pas être le genre de garçons qui avait l’habitude d’avoir une fille dans ses bras. Il n’y avait même pas de fille à Neverland, hormis Wendy comme captive et Clochette qu’il tolérait. D’ailleurs, Sandrine s’était toujours demandée pourquoi Peter interdisait les filles. Peut-être qu’il avait peur d’être tenté de tomber sous le charme. Il n’avait sans doute pas eu de bonnes expériences avec la mère de Rumplestilskin. Pour rire un peu, la jeune sorcière se dit qu’elle avait dû le traumatiser ! Elle sentait la main du jeune homme la caresser un peu. Son cœur commençait à se calmer une petit peu mais il battait encore assez vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Lun 24 Fév - 6:23


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

Durant un instant, Pan sentit également son cœur battre un peu plus vite mais n'y prêta pas plus attention. Ne réfléchissant même plus beaucoup en cet instant, pour une fois... il ne faisait que profiter, regarder le film, se mettre à son aise. Jusqu'à échanger quelques gestes tendres avec la belle sorcière, des gestes qu'il n'a certainement plus fait depuis un bon moment et surtout à une fille. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il le faisait tout naturellement, sans même l'avoir calculé à l'avance. Mais le bruit de quelqu'un venant frapper à la porte le déconcentra subitement, faisant quitter ses yeux de l'écran. Ils vinrent d'ailleurs se poser un instant sur Sandrine, qui ne semblait pas trop motivé à aller répondre, préférant rester installer contre lui. C'est d'ailleurs en cet instant qu'il se rendit un peu plus compte de la situation. Mais cela lui plaisait plus qu'autre chose au final, c'était plaisant, confortable et chaleureux. Il tenta de se concentrer à nouveau sur le film, mais eut du coup un peu plus de mal que tout à l'heure. Même s'il continuait à suivre d'un œil, l'autre s'évadait de temps en temps sur celle qu'il avait contre lui. Sentant son parfum enivrer ses narines... Il avait beau lutter contre lui-même, faire mine de... Cette fille lui faisait définitivement un drôle d'effet et il avait encore beaucoup de mal à réaliser qu'elle était celle de ses rêves.

Continuant de titiller le bout de ses épaules du bout des doigts, il retrouva enfin le fil du film, qui avait déjà bien avancé et qui lui plaisait pas mal. Aimant l'action et les combats à l'épée. Cela lui rappelait un peu son monde, ou son époque dirons-nous... Même certains moments de sa vie où il lui arrivait de tenir ce genre d'arme à la main. Sauf que ces instants n'étaient pas aussi glorieux ni héroïque que dans le film. Préférant ne pas trop repenser à son passé, voir même pas du tout, il serra un peu plus l'étreinte autour de la belle brune, histoire de la sentir encore un peu plus contre lui. Comme un besoin soudain de tendresse. Une fois encore, il devait se concentrer sur l'instant présent. Puis, il repensa à la personne venue toquer à la porte tout à l'heure.


« C'est malpolis de laisser quelqu'un sur le palier de sa porte... »

Un petit sourire malicieux se forma sur les fines lèvres de l'Enfant Perdu, qui avait envie de la taquiner un peu. Sachant pertinemment qu'il était très mal placé pour parler d'impolitesse ou donner des leçons et bonnes conduites. Mais c'est justement pour ça qu'il le dit... Car lui aussi aurait très certainement fait la même chose. Mais là dessus, à Neverland, on peut dire qu'il est carrément tranquille. Toujours les yeux figés sur le film, ils eurent droit à quelques scènes romantiques. Ce qui eut presque le don de mettre Pan mal à l'aise. Sans que cela ne se voit... Mais il est vrai qu'il n'est pas du tout maître dans ce domaine et que jusqu'à aujourd'hui, il trouve ça plus idiot et nian-nian qu'autre chose. Même si... s'il advenait qu'il vive ce genre de scène avec Sandrine, il le verrait certainement d'une toute autre façon.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Lun 24 Fév - 7:15




Mme Pepperson insista encore un peu en sonnant à la porte mais Sandrine n’était pas décidée de lui répondre. De un, elle était bien trop mise, collée à Peter qui lui caressait les épaules et de deux, elle ne voulait pas gâcher ce magnifique tête à tête à cause d’une voisine trop bavarde. Elle n’avait qu’à embêter sa mère. Finalement, sa voisine finit par laisser tomber, à la plus grande joie de la jeune fille. Elle sentit le garçon perdu la serrer un peu plus contre lui, ce dont elle ne demandait pas mieux.

Peter :
« C'est malpolis de laisser quelqu'un sur le palier de sa porte... »
- Je sais mais si je lui avais répondu, elle aurait mis une heure, voir même deux à parler de ses chats, de son rhume, de ce qui s’était passé dans son jardin ou dans le quartier ! Fin, tu vois le genre ! Elle est gentille mais elle perd toute notion du temps quand elle se met à parler !

Sandrine se tourna vers lui et vit son sourire malicieux. Elle reporta son attention sur le film mais ses yeux dérivèrent du côté de la main libre du garçon. Elle se mordit la lèvre inférieure en luttant de toutes ses forces pour ne pas tenter de le draguer, même si elle était plutôt nulle à ce jeu-là. Mais elle avait besoin d’être plus en contact avec lui. Cela devait être due aux hormones ! Finalement, elle céda à son envie et alla mettre sa main sur celle de Peter de façon à ce que cela paraisse naturel. Elle s’y sentait si bien là. En une heure presque, elle avait oublié ses déboires à l’école, que ce soit en Belgique ou à Booksdale. Elle était dans les bras du plus beau garçon qui lui était permis de rencontrer. Mais ses envies ne s’arrêtaient pas là. Son envie de l’embrasser était revenue mais là, elle luttait aussi fort qu’elle pouvait. Elle prit le risque de tenter mais elle se ravissa rapidement. Non, elle n’osait pas le faire, trop peur de le faire fuir. Elle pensa à faire « action ou vérité » mais c’était prendre le risque qu’il lui demande si elle était amoureuse de lui ou qu’il ne veuille pas l’embrasser. Et puis, c’était trop tôt ! Beaucoup trop tôt pour former un vrai couple ! Qu’elle profite de ce moment si agréable et puis c’est tout ! Le reste viendra tout seul, naturellement ! Il ne fallait pas précipiter les choses !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Lun 24 Fév - 14:23


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

En quelques mots seulement, l'apprentie sorcière trouva le moyen de lui faire comprendre que la personne qui avait tenté de venir les perturber était bien gentille, mais avec modération. Regardant toujours droit devant lui, Pan tenta de se faire une image de la personne, mais ne s'y attarda pas non plus. Toujours concentré dans le film et dans les petites échanges de caresses qu'il est en train de pratiquer avec elle. Quelques instants à peine plus tard, elle glissa sa main sur la sienne. Ce qui eut comme l'effet d'une petite décharge électrique au fond de lui. Non pas à cause du fait qu'il ait la main d'une fille sur la sienne, mais il ressentait d'autres choses étranges de part ce contact... Une forme de puissance, forte mais encore endormie. Machinalement, il tourna la tête dans sa direction, avant de laisser ses yeux clairs et transperçant divaguer jusqu'à leurs mains, maintenant l'une sur l'autre. Qu'est-ce qui était vraiment en train de se passer au juste ? Mine de rien, ce contact était vraiment très agréable et Pan n'avait aucune envie d'y couper court. Au contraire, tout le long du film, en plus de caresser ses épaules il en fit de même avec sa main. Allant même jusqu'à entrelacer de temps à autres ses doigts entre les siens. C'était... étrangement naturel. Il en avait envie et il n'allait pas s'en empêcher. De plus, elle aussi semblait y prendre plaisir.

Une tension était en train de naître entre nos deux énergumènes, non agressive bien entendue. Pan le ressentait très bien et cela éveilla certaines choses en lui... Mais il devait garder le contrôle de lui-même, pour l'instant. Même si certaines tentations étaient grandes, très grandes. Depuis le temps qu'il rêve secrètement de cet instant, de cette fille... Il lui fallait juste un peu de temps pour "atterrir". Quelques minutes à peine plus tard, le film tira sa révérence, obligeant en quelque sorte les deux jeunes à se rendre un peu plus compte de leur position actuelle. Bien installé au fond du canapé et avec une jolie fille contre lui, il n'avait vraiment pas de quoi s'en plaindre ni même trop l'envie de bouger. Et pourtant...


« C'était pas trop mal... Vraiment... »

Étrangement, Pan conserva sa position actuelle, y comprit sa main sur la sienne. Toujours en train de jouer délicatement et pensivement avec. Il se sentait vraiment bien et détendu... Il n'avait vraiment pas l'habitude de se sentir ainsi. Alors qu'il l'a regarda longuement quelques instants, son regard finit par entrer dangereusement en contact avec le sien. Déjà qu'ils étaient proche, cela n'allait pas arranger les choses... A son tour, il ressentit une violente envie de l'embrasser, mais se devait de la faire courir encore un peu. De la connaître plus et pourquoi pas aussi de se concentrer sur autre chose... Après tout, il est vrai qu'ils ne se connaissent que depuis quelques heures à peine, même si l'impression était toute autre. Même si cela était à totale contre cœur, il repoussa délicatement la belle brune de sorte à ce qu'il puisse se lever et commencer à ramasser ce qu'il y a sur la table juste devant eux. On peut dire qu'il s'en était vraiment fallu de peu avant qu'il ne dérape...

« Tu as de la chance, je suis d'humeur généreuse, je vais t'aider un peu à ranger... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Lun 24 Fév - 23:45




Quelques minutes après qu’elle ait mis sa main sur celle de Peter, la jeune fille sentit ce dernier la lui caresser. Elle sentait qu’il se passait bien un truc entre eux. Comme si …. Comme s’ils devaient là, ensemble. Était-il celui qu’elle avait toujours attendu ? Même du haut de ses seize ans ? Après tout, sa mère avait connu son père à dix-huit ans. On n’était pas à deux années prés ! Enfin, c’était ce que Freya lui avait toujours raconté. Qu’elle avait tout juste dix-huit lorsqu’elle avait rencontré Killian. Elle savait que son père s’appelait Killian et qu’il était aussi anglais et qu’il était marin. Mais c’était tout ce que Sandrine savait. Elle ignorait qu’en réalité, sa mère avait plus de trois siécles, ainsi que le reste de sa famille maternelle et son père. Et encore moins qu’elle était l’arrière-petite-fille du plus grand enchanteur, la petite fille de Maléfice et la fille du célèbre capitaine Crochet.

Freya lui avait toujours dit qu’elle avait hérité des yeux de sa grand-mère maternelle et des traits de son père. L’adolescente aurait tellement voulu le connaître et grâce à son vœu, et sans doute grâce à l’élu de son cœur – même si elle n’osait pas encore le lui dire – elle allait enfin connaître bientôt son père.

Une fois le film terminé, les deux adolescents restèrent un moment comme ils étaient. La jeune sorcière avait envie de s’endormir dans les bras du jeune homme tellement qu’elle y était bien mais toutes les bonnes choses ont une fin hélas. Pourtant, après lui avoir dit qu’il avait adoré le film, il avait encore un peu continué à lui caresser les épaules et la main, enlaçant parfois ses doigts avec les siens. On dirait dit que cela faisait plusieurs mois qu’ils sortaient ensemble alors qu’ils venaient à peine de se rencontrer … enfin en vrai ! C’était sans doute à cause de la tentation en plus qui semblait y régner que le garçon perdu préféra reposer doucement la jeune fille et se lever pour commencer à débarrasser la table devant eux. Sandrine fut un peu déçue mais en réfléchissant, c’était sans doute mieux sinon, elle aurait fini par craquer et lui sauter dessus.

Peter : « Tu as de la chance, je suis d'humeur généreuse, je vais t'aider un peu à ranger... »
- Merci ! Oui, j’ai vraiment de la chance !

Elle lui sourit tout en prenant les boites en carton pour aller les déposer dans la poubelle de la cuisine. Elle rangea ensuite les bouteilles et débrancha le câble de la télévision de son ordinateur. Elle remit la chaîne et là, on pouvait un flash spécial sur ce qui se passait en Russie. Sandrine éteignit aussitôt l’écran de tv. Peter n’avait pas besoin de savoir ce qui se passait dans le monde réel, point de vue guerre. Il avait du en connaître assez dans son monde natal.

- Et maintenant, tu veux qu’on fasse quoi ?

Sur l’horloge électrique de la radio dans la cuisine, il était indiqué à peine 19h et pourtant, la nuit venait de tomber.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mar 25 Fév - 8:25


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

Il est vrai qu'avec un peu de distance, on aurait pu croire que les deux adolescents sont ensemble depuis un bon moment. Fort heureusement -ou plutôt malheureusement- la raison de Pan prit le dessus sur lui. Lui conseillant de se lever du canapé et de trouver une piètre excuse pour s'occuper les mains et tout ce qui va avec. Tandis qu'elle s'empara des boites à pizza pour aller les jeter à la cuisine, Peter prit le reste et le plaça dans l'évier. Voyant qu'il y avait déjà quelques petits choses à l'intérieur, il se douta que ça devait être là qu'il devait poser ce qui lui encombraient les mains. Il resta un instant dans la cuisine, entendant vaguement la télé dans le salon, en bruit de fond. Mais pas longtemps étant donné que Sandrine ne tarda pas à la fermer. Le jeune homme se rapprocha ensuite de la fenêtre et jeta un petit coup d’œil sur l'extérieur. Le soleil venait tout juste de se coucher, qu'on pouvait déjà présager une belle nuit de pleine Lune. De là, il pouvait aussi apercevoir un peu plus loin, une petite colline offrant très certaine une jolie vue sur l'ensemble de la contrée. La belle sorcière arriva ensuite dans son dos, lui demandant ce qu'il voulait qu'ils fassent. Continuant de fixer l'extérieur durant un instant, il tourna légèrement la tête dans sa direction de sorte à ce que son regard puisse à nouveau entrer en contact avec le sien. Mais pas n'importe quel regard, celui qui démontre bien qu'il a comme quelque chose de caché derrière la tête.

« Je serai bien tenté par quelque chose... mais pour cela, il faudrait que tu me fasses confiance. »

Déplaçant une de ses mains jusqu'au niveau de sa nuque, il tira sur sa petite chaine qui, une fois sortie de sous son t-shirt, laissa entrevoir un minuscule flacon contenant de la poussière de fée. Après avoir goûté un peu de son monde, il avait envie d'en faire de même avec elle. Et ainsi, de tester sa confiance et pourquoi pas... sa "foi" envers lui et son monde. Tout en s'amusant par la même occasion, de la même manière qu'il l'avait déjà fait avec Wendy et Clochette à une époque. Sans la quitter des yeux et gardant cet air joueur sur le visage, il se rapprocha d'elle de quelques pas. Tout en gardant le petit flacon bien en évidence juste devant ses yeux.

« J'imagine que tu dois avoir une petite idée de ce que c'est. Alors... Intéressé ? »

Attendant patiemment sa réponse, il espérait tout de même qu'elle accepte sa proposition. Ressentant l'envie et le besoin de partager un instant magique -à sa façon- à ses côtés et de lui montrer un peu de son chez lui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mar 25 Fév - 9:34




Tout avait été mis en place ou à la poubelle. Sandrine fut un peu étonnée de voir Peter mettre les verres dans l’évier mais en même temps, ça n’était pas compliqué de voir que c’était là puisqu’il y avait déjà le bol et la cuillère que l’adolescente avait pris pour son petit déjeuner. Après qu’elle ait demandé au garçon perdu ce qu’il voulait, il tourna la tête légèrement vers elle et leurs regards entrèrent à nouveau en contact. Elle trouva de plus en plus qu’il avait de magnifiques yeux. Vu le regard qu’il lançait, l’intuition de la jeune sorcière lui fit penser qu’il avait une idée derrière la tête.

Peter : « Je serai bien tenté par quelque chose... mais pour cela, il faudrait que tu me fasses confiance. »

Elle se demanda bien ce qu’il avait en tête. Elle le vit sortir quelque chose de sous son t-shirt et se rendit compte après qu’il s’agissait d’un flacon avec de la poudre verte. L’adolescente se rappela l’avoir déjà vu dans la série. D’abord, lors de la scène où Peter se faisait passer pour un simple garçon perdu avec Henry et ensuite avec Wendy et Clochette sur le Jolly Roger à la fin du neuvième épisode. C’était de la poudre de fée ! Comment il en avait encore ? Normalement, il n’en restait plus à Neverland ! Enfin, en principe ! Il se rapprocha lentement d’elle, le flacon toujours en évidence et avec un air joueur sur son visage.

Peter : « J'imagine que tu dois avoir une petite idée de ce que c'est. Alors... Intéressé ? »
- De la poussière de fée ! je croyais qu’il n’en avait plus à Neverland ! Oh, j’ai toujours rêvé de voler comme toi !

Une fois, quand elle avait cinq ans, elle était montée sur la cheminée du salon et avait voulu sauter en s’imaginant qu’elle allait voler. Si Freya n’était pas intervenue à temps, Sandrine se serait probablement casser quelque chose. Ou pire ! Elle aurait fini à l’hôpital.

- Et t’as une idée jusqu’où on pourrait voler ?

Elle était surexictée en plus d'avoir compris que là, c’était lui qui allait lui donner un aperçu de son monde comme elle l’avait fait avec lui. Décidément, après avoir passé une bonne journée si l’on oubliait le petit passage avec Mike, elle allait également passer une agréable soirée. Et ça ne faisait que commencer d’ailleurs !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mar 25 Fév - 14:02


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

A première vue et comme il l'espérait, elle comprit assez rapidement ce qu'était cette étrange poudre verte contenue dans ce petit flacon et sembla surprise d'en voir entre ses mains. En effet, cette poudre était devenue particulièrement rare à Neverland, comme partout d'ailleurs. Mais comme bien souvent, Pan avait prit les devants. En cas justement de grande pénurie de poudre de Fée. Même si cela ne suffirait pas à le faire voler éternellement, mais au moins, il lui en restait. Et c'était surtout bien tenu à garder ça pour lui.

« Non, en effet. Disons que j'ai mon petit stock personnel... histoire d'en avoir toujours un peu lors des grandes occasions. »

Et on peut affirmer que son arrivé à Booksdale en faisait parti. Lorsqu'on ignore où on se rend, il est toujours bon et raisonnable d'en avoir au moins un peu sur soi. Quand on en a, bien sur. Secouant un instant le flacon juste devant ses yeux, il rabaissa sa main et regarda à nouveau Sandrine qui lui demanda jusqu'où ils pourraient voler.

« Où on veut... jusqu'à la limite de notre imagination. »

Façon de parler bien sûr, mais ce n'était pas totalement faux non plus. Ou du moins, lorsqu'on l'utilise à Neverland il est possible de voler durant un bon moment si on y croit suffisamment et qu'on le souhaite très fort. Mais il ignorait encore les effets de cette poudre, dans ce monde-ci. Alors au cas où, il ne valait mieux pas prendre trop de risques non plus. Tel un enfant voulant tester un nouveau jouet, même s'il connait déjà très bien celui-ci, il prit la main de la belle brune et l'entraîna avec lui jusque dehors. Il n'avait pas de doutes sur le fait que cette poudre puisse fonctionner sur elle, ou du moins, il l'espérait... Une fois dans le jardin, le jeune garçon observa le ciel avec attention. Une belle nuit s'annonçait et à cette heure-ci ainsi que grâce à l'obscurité, il y avait vraiment peu de chances pour qu'on les voit.

« Prête ? »

Il lâcha juste un instant la douce main de la jolie sorcière, le temps d'ouvrir le flacon et de verser un peu de poudre de fée sur le haut de son crane ainsi que sur le sien, prenant ensuite grand soin de le refermer. Une fois cela fait, il entrelaça ses doigts avec ceux de Sandrine, puis la regarda une dernière fois avant de lever les yeux vers le ciel. Ses pieds commencèrent petit à petit à quitter la terre ferme, tandis que ceux de la belle brune n'avaient toujours pas bougé. Sans lâcher sa main pour autant, il l'encouragea.

« Fermes les yeux et penses fort à ton désir de voler ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mer 26 Fév - 4:06




Peter : « Non, en effet. Disons que j'ai mon petit stock personnel... histoire d'en avoir toujours un peu lors des grandes occasions. »

Il lui dit ensuite qu’ils pouvaient voler jusqu’à la limite de leur imagination et il se trouve que l’imagination de Sandrine n’avait pas vraiment de limite. Elle avait toujours des idées les unes après les autres et elle ne savait pas parfois bien la canaliser. C’était horrible quand elle voulait écrire une histoire et qu’en plein milieu, une nouvelle lui venait en tête. Peter lui prit la main et l’entraina dehors. Le ciel était dégagé et on pouvait déjà observer les étoiles malgré l’éclairage public. La nuit s’annonçait déjà belle, en plus du fait qu’il ne faisait pas trop froid. Le jeune homme à Sandrine si elle était prête. Un peu qu’elle était prête ! Elle avait attendu ce moment depuis l’âge de cinq ans. Elle lui fit donc « oui » d’un signe de la tête, le sourire aux lèvres. Il la lâcha pour ouvrir le flacon et y déposer leurs têtes un peu de poudre de fée avant de refermer le flacon en question. Le cœur de l’adolescente battit la chamade lorsqu’il entrelaça ses doigts avec les siens, puis quand il la regarda droit dans les yeux avant de commencer à s’envoler dans les airs. Sandrine fut émerveillée. Comme une petite fille qui voyait quelque chose de magique. Cependant, le garçon n’avait pas lâché une seule fois sa main. Il l’encouragea même.

Peter : « Fermes les yeux et penses fort à ton désir de voler ! »

Elle ferma donc les yeux et pensa très fort à voler en repensant à tous les moments de son enfance où elle s’imaginait qu’elle volait comme un oiseau. D’une certaine manière, c’étaient des pensées heureuses et il suffit d’avoir des pensées agréables et d’y croire dur comme fer pour que l’on puisse s’envoler dans les airs. Au bout d’un moment, la jeune fille ne sentit plus le sol sous ses pieds et quand elle ouvrit les yeux, elle fut agréablement surprise de constater qu’elle était bien dans les airs. Son sourire ne fit que s’élargir d’avantage. Elle regarda alors Peter, attendant le sens de la direction à prendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mer 26 Fév - 10:47


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

Le Chef des Enfants Perdus laissa libre cours à son imagination pour le cours de vol. Il n'y avait pas grand chose à expliquer sur la manière de faire, hormis qu'il fallait y croire le plus possible, posséder une certaine foi. Cela pouvait paraître fou et étrange, mais c'était bien ce qu'il fallait pour que la poussière de fée puisse bien fonctionner et avoir un quelconque effet sur elle. D'autant plus dans ce monde. Depuis le début, elle n'a cessé de lui faire comprendre comme quoi elle le connaissait plus que bien, tout comme son monde. C'était le moment de le prouver, tout comme de prouver sa confiance. Car certes, elle fut très serviable et fort sympathique depuis de la journée, mais cela ne suffisait pas. Était-elle suffisamment à la hauteur pour que sa magie puisse l'accepter ? A croire que oui... Peu de temps après que les pieds de Pan aient quitté le sol, se furent au tour de ceux de la sorcière.

« Bien ! Accroches-toi... »

Serrant un petit peu plus l'emprise de sa main dans la sienne, il était heureux de constater que la magie fonctionnait sur elle et qu'elle y croyait donc réellement. Levant à nouveau les yeux vers le ciel, les deux adolescents s'élevèrent ensemble, mais pas trop haut non plus. Suffisamment pour avoir une vue d'ensemble sur tout le quartier, ainsi que la ville et ne pas risquer de se prendre un poteau électrique en pleine figure. A l'aise dans les airs, Pan prit cette fois un peu plus de vitesse, inspirant chaque bouffée d'air fraiche entrant dans ses narines. Jamais il ne se lasserait de toutes sensations lorsqu'il volait. Se sentant libre, comme personne... Tournant un instant la tête dans sa direction, il l'observa sans un mot. Elle semblait bien trop émerveillé par ce qu'elle était en train de vivre pour parler. Regardant à nouveau droit devant lui, il se concentra sur leur destination.


« Tentons cet endroit ! »

Il lui indiqua l'endroit avec son index, avant de s'y diriger tranquillement et de s'y déposer en douceur. Pan regarda un instant la belle brune avant de se rapprocher un peu plus du bord et d'admirer la vue qui s'offrait à eux. Ce n'était pas aussi splendide qu'à Neverland, mais l'endroit y ressemblerait presque. Petite falaise en lisière de forêt, qui ne surplombait pas un infini océan, mais Booksdale. Dans le fond, il espérait avoir impressionné et charmé d'autant plus la jeune femme.

« Ça te plait ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mer 26 Fév - 11:25




Sandrine avait fini par s’envoler elle aussi dans les airs et tandis que Peter lui disait de s’accrocher, tenant toujours sa main, elle se laissa emporter par le vent qui fit danser ses longs cheveux bruns. Ils n’étaient pas trop hauteur, ce qui leur permit de mieux observer le quartier, puis la ville et au passage, éviter les poteaux électriques. Une fois, la jeune fille était tellement dans la lecture d’un livre qu’elle ne vit pas le poteau et elle se le prit presque dans la figure. Ça ne fait pas chatouille du tout un poteau en pleine tronche ! Au début, lorsque le garçon perdu de la vitesse, l’adolescente eut un peu peur mais puisqu’il la tenait par la main, elle ne risquait pas vraiment grand-chose. Elle lui faisait confiance pour ça. Il avait plus l’habitude qu’elle. A chaque passage, elle voyait les maisons et les bâtiments défiler. Ils passèrent même près du lycée. Elle reporta ensuite son attention sur Peter qui les entraina vers un lieu à  l’écart de la ville. Ils s’y déposèrent tout en douceur et Sandrine fut éblouie par la vue que lui offrait l’endroit. On pouvait voir clairement la ville illuminée de nuit. C’était magnifique. La jeune sorcière devrait y venir plus souvent le soir quand elle s’ennuie.

Peter :
« Ça te plait ? »
- C’est … magnifique ! T’as à peu prés le même style de vue à Neverland ?

Elle était tellement heureuse qu’elle n’arrêtait pas de sourire. Enfin, elle avait eu son premier baptême de l’air en mode « Enfants perdus » comme elle le disait lorsqu’elle était petite. Finalement, ça en valait la peine d’attendre onze ans ! Et ce déménagement n’avait peut-être pas été dû au hasard. Pour Sandrine, même bien avant qu’elle ne découvre ses pouvoirs, la magie n’avait pas lieu sans raison. Cela faisait parti du destin et destin, en latin, cela se disait « Fata », qui avait été repris pour le mot « fée ». Elle devait avoir une fée qui veillait sur elle !

Mais l’envie de l’embrasser revint encore plus fort à Sandrine. Elle devait vraiment se faire violence. Comment lui résister ? Il était un très beau jeune homme, avec de magnifiques yeux bleu-vert, un sourire à en charmer plus d’une et … Ben il était, à vrai dire, très agréable à regarder ! Levant les yeux au ciel, elle vit une nouvelle étoile filante. Un sourire malicieux apparut sur son visage. Elle fit sur le champ un vœu. Ce n’était pas elle qui allait faire le premier pas ! Oh ça non ! Mais est-ce que cette fois-ci, ça allait encore marcher ? Bonne question !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mer 26 Fév - 13:03


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

La petite promenade dans les airs c'était plutôt bien déroulé, même si le paysage n'avait absolument rien à voir avec celui de Neverland, Pan y avait prit autant de plaisir que là-haut. En plus d'être accompagné de la fille de ses rêves, qui semble croire en lui plus qu'il ne l'aurait espéré. Admirant le paysage qui s'offrait à eux à ses côtés, elle lui confirma le fait que ce qu'elle vivait et voyait lui plaisait tout autant qu'à lui. Reportant son regard en direction de l'horizon, un petit sourire satisfait se forgea sur ses lèvres. Repensant, l'espace d'un instant, à Neverland. Qu'il n'a quitté que depuis seulement plusieurs heures...

« A peu de choses prêt... Oui. Si on y ajoute l'océan à perte de vue, les petits îlots disposés de part et d'autre de l'île, les sirènes dansant sous les rayons multicolores du soleil couchant... »

Un brin nostalgique, cela ne signifiait pas qu'il était malheureux d'être ici, mais qu'il tenait réellement au Pays Imaginaire et qu'il n'existait nul autre endroit comme celui-ci. Jamais, Ô grand jamais, il ne regrettera d'avoir décidé d'y vivre. Même si pour ça, il avait du abandonner son fils et conclure un pacte avec l'Ombre. Mais au final, le sacrifice en a vraiment valu la peine. Étrangement, cela l'apaisait réellement d'être aux côtés de la belle brune en cet instant. De pouvoir partager un moment avec elle, dans un endroit similaire à un qu'il apprécie beaucoup à Neverland. Grâce à elle, il ne se sentait pas seul et avait l'impression d'avoir une certaine valeur à ses yeux. Et pourtant... cela ne fait que quelques heures qu'ils se connaissent. Inspirant une bonne bouffée d'air, il reprit doucement la parole, l'air toujours aussi songeur.


« A Neverland, j'aime beaucoup m'isoler dans ce genre d'endroit. Ça m'apaise... ça m'aide aussi à réfléchir. La vue y est vraiment... unique. »

Au même instant, il se tourna légèrement en direction de la belle brune. Comme en guise de sous-entendu, inconsciemment. Oui, elle aussi pouvait représenter une très belle vue à ses yeux. Tandis qu'une petite brise de vent vint caresser son visage, un drôle de sentiment envahi le jeune garçon. Son cœur se mit à battre un peu plus vite que la normale. N'ayant plus l'habitude de ce genre de ressenti, cela lui fit presque peur. Tous les rêves qu'il avait pu faire sur elle lui revint en mémoire sous formes de flash. Il avait beau lutter, cette fille ne le laissait pas indifférent et lui faisait perdre ses moyens. De quoi le rendre fou... Lui qui a surtout pour habitude d'avoir le contrôle sur tout et de trouver ce genre de sensibleries plus débile qu'autre chose... Que lui arrivait-il donc ? En cet instant, il se sentait vraiment... Bizarre. Différent. Comme ensorcelé, totalement envouté par la beauté de cette fille. Alors qu'elle se tenait juste là, à quelques centimètres de lui, il se décida subitement à réduire le peu de distance les séparant. Entamant très doucement quelques petits pas, jusqu'à se retrouver très proche d'elle, trop proche même. Il plongea son regard transperçant dans le sien, avant de glisser sa main sur le visage de la belle brune et de venir déposer ses lèvres sur les siennes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mer 26 Fév - 13:30


Peter : « A peu de choses prêt... Oui. Si on y ajoute l'océan à perte de vue, les petits îlots disposés de part et d'autre de l'île, les sirènes dansant sous les rayons multicolores du soleil couchant... »

Droit devant elle, Sandrine l’imagina très bien. Elle l’avait souvent vu dans ses rêves d’enfant. Elle était très touchée qu’il lui fasse partager un tel moment, quelque chose qui ressemblait à ce qu’il vivait au Pays Imaginaire. Cela lui donna encore plus envie d’aller là-bas. Peut-être pour les vacances tant qu’elle avait l’obligation de l’école mais une fois son diplôme secondaire en poche, il était certain qu’elle ferait tout pour le rejoindre, qu’il le veuille ou non ! Pour lui, ça ne faisait que quelques heures qu’il la connaissait mais elle, de par toutes les versions, elle avait l’impression de le connaître depuis toujours.

Peter : « A Neverland, j'aime beaucoup m'isoler dans ce genre d'endroit. Ça m'apaise... ça m'aide aussi à réfléchir. La vue y est vraiment... unique. »

Il devait certainement parler de l’endroit où il avait vu son fils pour la dernière fois. La jeune fille ne savait pas si elle aurait eu le cran de faire comme lui avait fait. Tout quitter pour vivre à Neverland et rester un éternel adolescent alors que c’était un adulte à la base. Et puis, elle avait levé les yeux au ciel pour voir une étoile filante et faire ainsi un nouveau vœu. Elle se demanda d’ailleurs s’il allait aussi marcher. Au même moment, alors qu’une brise vint caresser leur visage à chacun, elle le sentit se rapprocher d’un peu plus d’elle. Très proche même. Elle croisa son regard transperçant et eut le cœur qui se mit encore une fois à battre très vite dés qu’il posa sa main sur le visage de l’adolescente avant de venir déposer ses lèvres sur les siennes. Sandrine ferma les yeux à cet instant-là. Son vœu s’était bel et bien exaucé mais celui-là, elle ne le racontera pas à Peter. Elle le gardera pour elle toute seule. Au début, elle n’osa pas bouger, comme figée. C’est qu’il était son premier baiser ! Finalement, au bout de quelques secondes, elle décida de faire de même. Ses mains se dirigèrent vers les épaules du jeune homme pour ensuite entourer sa nuque. La jeune sorcière finit par carrément entourer sa nuque de ses bras et profita pleinement de ce tout premier baiser. Elle se sentait … comme dans un rêve mais un rêve bien éveillé. Elle ne voulait plus que ça s’arrête !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Mer 26 Fév - 14:20


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

L'atmosphère, déjà très agréable et douce, vira soudainement au romantisme. Ce fut comme si le temps décidait de s'arrêter. Un peu comme à Neverland, mais sans y être. Peter ne se sentait pas du tout comme d'habitude et se retrouva rapidement envahi par de nombreuses émotions qu'il avait su mettre à la trappe il y a de cela déjà un bon moment. Le genre d'émotions et de sentiments qu'il espérait de plus retrouver et qui lui faisait en quelque sorte... peur. Car ce fut ça, qui l'avait déjà rendu faible et qui lui ont causé bon nombre de tords. Même si ici, tout paraissait différent, il se savait de nouveau sous l'emprise de cette forme de "sorcellerie" enveloppant le cœur. Ce dernier qui était resté pas mal de temps sous la forme d'un glaçon, était en train de fondre sur place. Faisant place à un muscle en pleine forme, bouillonnant. Une forte envie lui traversa donc l'esprit, non pas qu'une pulsion, mais un profond désir. Un désir qu'il ressent déjà depuis la toute première fois où il a rêvé d'elle. Et qu'il était enfin en train d'accomplir, dans le monde réel, loin de Neverland. Comme quoi, il n'y avait pas que là-haut qu'on pouvait accomplir certaine chose...

Ses lèvres étaient à présent scellées aux siennes, tandis qu'un frisson lui traversa l'échine. Saisissant délicatement le visage de la belle sorcière entre ses mains, il l'embrassa tout d'abord doucement, tendrement, avant d'intensifier un peu plus le baiser. Savourant ses lèvres avec délice, profitant à fond de cet instant, comme si c'était le dernier alors que ce n'était que le tout premier. Son cœur battait toujours aussi vite, manquant presque de sortir de sa poitrine. Tandis qu'elle encercla sa nuque de ses bras, lui descendit les siennes jusqu'à ses hanches, sans lâcher ses lèvres dont il en était toujours détenteur. L'instant sembla durer une éternité et pourtant il ne dura que quelques secondes à peine...

C'est finalement lui qui finit par mettre fin à ce tendre moment, séparant lentement ses lèvres des siennes. Il garda les yeux fermés encore quelques secondes, avant de les rouvrir et de les fondre à nouveau dans ceux de celle qui lui faisait tant d'effets. En cet instant, il ne savait plus trop quoi dire, n'arrivant même pas lui-même à mettre des mots sur ce qu'il ressentait à cet instant précis. A part qu'il était troublé, sous le charme et qu'il avait étonnamment beaucoup apprécié ce qu'il venait de se produire. Néanmoins, il conserva cette dangereuse distance entre elle et lui, sans montrer le moindre signe de gêne. Délicatement, il laissa une de ses mains venir caresser son visage, puis s'enfuir dans sa belle chevelure brune. Elle était vraiment belle, éblouissante. A présent totalement concentré sur l'instant présent et non sur autre chose, pour une fois...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Jeu 27 Fév - 9:56


Depuis des années, la jeune fille rêvait de vivre ce moment avec le garçon de ses rêves, qui n’était rien d’autre que Peter lui-même. Elle n’avait jamais ressenti ça pour un autre garçon. Enfin, elle était tout de même tombée amoureuse d’autres garçons mais ce qu’elle avait ressenti pour eux n’était pas aussi fort de ce qu’elle a toujours ressenti pour Peter. Mais lui, il ne devait pas avoir connu ça et si c’était le cas, c’était il y a très très très longtemps ! Un frisson plutôt agréable la parcourait, suivi après d’une chaleur qui lui montait jusqu’à la tête. Leur baiser était d’abord doux et tendre pour devenir progressivement plus passionné et le fait qu’elle passa ses bras autour du cou du garçon perdu ne fit qu’augmenter la chaleur. Elle le sentit glisser ses mains sur ses hanches, ne lâchant pas une seule fois les lèvres de l’adolescente. Sandrine avait le cœur qui battait la chamade. Elle fut un peu déçue lorsqu’il rompit le baiser mais cela lui permit de reprendre son souffle. Elle garda un instant les yeux fermés, se remémorant ce qui venait de se passer entre eux quand elle les ouvrit pour mieux plonger son regard dans le sien. Elle était toujours tout contre lui. Une distance dont elle se dit qu’il n’avait sans doute pas l’habitude mais il n’en dit rien. Comme si cela lui avait plu et à elle aussi, ça lui avait plu. Ils ne dirent rien. Le jeune homme se mit délicatement à caresser le visage de la belle sorcière pour ensuite s’attaquer à sa longue chevelure. Elle n’osait dire un mot, de peur de briser ce moment si précieux. Mais la réalité lui revint ensuite. Ils devaient vite rentrer avant que Freya ne s’aperçoit qu’ils n’étaient pas là. La jeune fille savait comment sa mère réagirait. Elle se mordit la lèvre inférieure avant de prendre la parole.

- Merci pour cette soirée ! Cela m’a donné un petit avant-goût de ton monde !

Elle se retint de l’embrasser à nouveau. Il ne fallait pas abuser des bonnes choses. Bon, c’était lui qui l’avait embrassée en premier mais elle préférait que ça vienne d’abord de lui, ne sachant pas trop s’il prendrait bien ou mal si c’était venu d’elle. Elle savait qu’il avait toujours rejeté ce genre de sentiments.

- On devrait peut-être rentrer ? Connaissant ma mère, elle risque de piquer une crise si on n’est pas là à son retour !

Surtout qu’en Belgique, on avait connu des disparitions d’enfants et d’adolescents qui avaient fait la une des journaux et très peu avait été retrouvé vivant. Ça avait traumatisé beaucoup de parents qui ne laissaient plus sortir seuls leurs enfants. Bon, heureusement, Freya n’exagérait pas trop là-dessus mais ayant dû élever seule sa fille, elle pouvait vite s’inquiéter. Surtout que Sandrine ne l’avait pas habituée à ramener des copains à la maison.

- Euh par contre, pour rentrer, on fait comment ? Perso, s’il te reste encore de la poudre de fée, je préfère que tu le gardes pour toi si jamais t’en as vraiment besoin !

C’était plus fort qu’elle. Elle ne pouvait pas s’empêcher de penser pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Ven 28 Fév - 1:42


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

Même si c'est bien loin d'être la première fois qu'il embrasse une fille, cet instant, aussi court fut-il, se forgea d'une façon particulièrement dans sa mémoire. Son cœur c'était remit à battre, comme il ne l'avait plus fait depuis bien des années... il n'arriverait même pas à les compter. Elle avait réussi à rallumer une flamme au fond de lui, trop longtemps éteinte, qui chamboula Pan. Et pas des moindre... Il n'avait plus aucun contrôle sur ce qu'il ressentait et ne connaissait pas encore vraiment toutes ces sensations. Pour l'heure, il acceptait de vivre et de profiter du moment présent, mais cela n'allait certainement pas durer... Restant très proche de la belle brune, son regard la parcourra un instant. Étrangement, il appréciait plutôt assez cette proximité... ou du moins, il ne l'apprécie qu'avec elle, soyons clair. Car s'il avait vu n'importe qui d'autre dans cette position, il n'aurait certainement pas hésité à dire ou à penser que c'est écœurant de romantisme.

Il l'a regarda se mordre la lèvre inférieure, avant qu'elle ne le remercie pour cette soirée et pour lui avoir fait goûter un peu de son monde. Oui, ça on pouvait le dire... Souriant un instant, elle aussi finit par le ramener à la réalité, lui rappelant qu'il ferait peut-être mieux qu'ils rentrent à la maison. Oui... les parents. Il avait presque oublié qu'elle en avait. Ou du moins, une mère. Cela fait tellement longtemps que lui vit sous la responsabilité de personne, librement... Rien que ça, lui rappela à quel point il était bien à Neverland. S'il était venu pour ça, il l'aurait bien tenté à venir le rejoindre... Mais une chose après l'autre, il devait continuer de jouer le jeu pour le moment. Son regard toujours plongé dans celui de la belle sorcière, il lui caressa la joue d'un geste tendre avant de reprendre d'un air assuré.


« Ne t'en fais pas pour ça, la poudre devrait encore faire effet. Ça ne fait quelques minutes que nous sommes ici... Allons-y... Avant que ta mère ne s'inquiète et pense que j'ai kidnappé sa fille... »

Un sourire énigmatique se glissa sur les lèvres de Pan, qui fit passer ça pour de l'humour. Alors qu'à côté de ça, c'est bien ce qu'il fait avec bon nombre d'enfants, un peu partout dans ce monde. Était-elle aussi au courant de ce détail ? Entrelaçant ses doigts entre les siens, il s'envolèrent à nouveau, mais cette fois-ci pour rentrer à la maison. Encore la tête un peu dans les nuages à cause de ce qu'il venait de se produire, il tenta malgré tout de garder le cap. Arrivé à destination, il fit comme tout à l'heure et décida de passer par la fenêtre de sa chambre au cas où sa mère serait dans les parages. Il prit soin de laisser la sorcière entrer la première, avant de la suivre et de refermer discrètement la fenêtre derrière lui. Il resta penché juste un instant, voyant son Ombre planer juste au dessus de la maison. Faisant une nouvelle fois face à Sandrine, il la regarda longuement.

« Je vais te laisser te reposer. Tu dois certainement en avoir besoin... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Ven 28 Fév - 2:17


Rentrer pour éviter de se faire prendre par sa mère était ce qui avait sorti Sandrine de ses petits rêves suite ce qui venait de se passer entre elle et Peter. Ce dernier la rassura sur la poussière de fée, disant que ça marcherait encore puisque ça ne faisait que quelques minutes qu’ils étaient là, tout en lui caressant la joue. Il n’oublia pas d’ajouter une petite dose d’humour en disant d’y aller sinon, sa mère allait croire qu’il a kidnappé sa fille ! La jeune fille eut un rire à cette pensée car oui, il pourrait l’enlever mais elle ne demanderait pas mieux. Et puis, c’était ironique car en effet, il enlevait des enfants …. Euh non des garçons pour compléter sa bande de Garçons Perdus ! Elle n’allait quand pas se plaindre. Après tout, ils avaient passé une excellente journée en plus d’une belle soirée.

Elle le laissa entrelacer leurs doigts les uns dans les autres, ils s’envolèrent jusqu’à la fenêtre de la chambre de l’adolescente. Mince, c’est vrai qu’elle l’avait laissée ouverte. Au moins, sa mère ne pourra pas venir dire qu’elle n’aérait pas sa chambre. Le garçon perdu la laissa entrer la première avant de la suivre et de fermer derrière lui. Ils étaient passés par la chambre de la demoiselle au cas où sa mère était de retour mais Sandrine n’avait pas encore vu sa voiture sur le devant de la maison.

Peter :
« Je vais te laisser te reposer. Tu dois certainement en avoir besoin... »
- Oh, pas besoin ! je dors toujours tard ! Environs entre 11h du soir et 1h du matin ! Par contre, je vais peut-être te chercher après un pyjama ! J’y avais pas pensé tout à l’heure !

La jeune fille regarda son réveil. Il n’était pas encore 10 h du soir. Ils pouvaient bien encore profiter de quelques heures avant le retour de Freya et encore, connaissant la petite sorcière, elle ferait ses trucs habituels tout en prenant soin de ne pas réveiller sa mère. Elle avait l’oreille pour ça !

Elle alla vite chercher un vieux pyjama qu’un des ex de sa mère avait laissé – ça pouvait toujours être utile – et en ramena vite un pour Peter, histoire quand même qu’il fasse croire qu’il avait dormi même si ça ne serait pas le cas.

- Tiens, on ne sait jamais si ma mère débarque et qu’elle nous vois encore habillé en t-shirt et jeans. Je reviens, je vais m’habiller dans la salle de bain !

Et le laissa à nouveau le temps qu’elle se mette elle-aussi en pyjama. Elle se serait bien mise ne robe de nuit mais elle ne voulait pas le tenter encore plus qu’il ne l’était depuis le baiser. Et encore … Elle descendit en vitesse chercher son ordinateur portable et remonta en se dirigeant vers sa chambre. Elle ouvrit légèrement la porte pour être qu’il s’était déjà changé. Puis, elle rentra et ferma la porte derrière elle avant de s’asseoir jambes croisées sur son lit.

- Tu veux voir d’autres trucs sur internet ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/

avatar

Chef des Garçons Perdus
MEMBRE

→ Courriers : 117

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Ven 28 Fév - 6:24


Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel !


I have dreamed of she. It's stupid, it did nothing for it. She is really beautiful. It's better, it's made for me. All sweetness, just for my heart. If I could wake up at his side. If I knew where to find her. Give me the hope. Lend me one evening. One night, just for her and me. And tomorrow morning she will go...

De retour à la maison et se rendant compte que son Ombre était revenue à lui, Pan tenta de trouver un petit subterfuge pour s'isoler de Sandrine. Pensant d'autant plus qu'elle devait certainement être fatigué après tout ce qu'il lui est arrivé aujourd'hui. Mais au vu de la réponse de cette dernière, il semblerait que non. Malgré tout, l'idée de rester encore un peu plus longtemps avec elle ne le dérangeait pas non plus, au contraire même. Ce qui le surpris lui-même, une fois de plus. C'est certainement lui qui aura besoin d'une bonne nuit de sommeil après toutes ces émotions, autrefois révolues et enfermées dans un placard. Malgré tout, il allait devoir se débrouiller à trouver un moment pour retrouver l'Ombre. Sandrine se proposa ensuite d'aller lui chercher un pyjama pour dormir, acquiesçant simplement de la tête, il l'a laissa s'en occuper tout en restant prêt de la fenêtre et s'y appuyant légèrement. Même si elle ne quitta la pièce que quelques secondes, Pan lâcha un petit soupire, ne s'étant toujours pas vraiment remis de ses émotions.

Quand elle revint, il prit les vêtements de nuit qu'elle lui tendit, puis la laissa à nouveau quitter la pièce. Tout comme elle, il se changea et enfila le pyjama qu'elle venait de lui refiler. Pour une fois, il n'était pas vraiment en accord avec ce qu'il portait. Enfin... cela le changeait encore de ce qu'il porte d'habitude. A peine eut-il le temps de replier ses vêtements, qu'elle revint dans la chambre, son ordinateur en main. Pan lui sourit légèrement, avant de la regarder s'installer sur son lit, les jambes croisées. Aussi bête que cela puisse-t-il penser, à chaque fois qu'il l'a voyait dans son champ de vision, il ne pouvait s'empêcher de la trouver belle. Prenant appuie au pied de son lit, la question de la belle brune le fit d'autant plus sourire.


« Désolé, mais tu devrais savoir que je ne suis pas un grand connaisseur d'Internet... »

Il est clair qu'il aurait préféré lui fournir une toute autre réponse, mais il ne s'était pas encore adapté à ce monde et encore moins à toutes ses technologies. Déjà qu'il devait s'adapter à ce monde, tout court. Et à toutes ces choses étranges qui étaient en train de se passer en lui, ainsi qu'entre elle et lui. Détachant ses mains du rebord du lit, il vint ensuite s'assoir à côté d'elle, jetant un œil sur l'écran. Malgré le fait qu'il veuille bien essayer de s'y concentrer, il devait prendre sur lui pour ne pas céder à la tentation de trop la regarder.

« Tu n'as cas justement me montrer comment ça marche... A moins que tu es une autre idée ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune sorciére
Fondatrice

→ Courriers : 332

MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   Ven 28 Fév - 7:13


Peter : « Désolé, mais tu devrais savoir que je ne suis pas un grand connaisseur d'Internet... »
- Ah mais oui que je suis biesse !

Là, c’était la première fois qu’elle utilisait devant lui une expression typiquement belge. Elle allait devoir lui expliquer mais chaque chose en son temps. Le pauvre, il était d’une autre époque. C’était normal qu’il ne puisse pas tout le temps comprendre ce qu’elle lui racontait. Si elle avait débarqué à l’époque où il se faisait encore appeler Malcom, c’était sur qu’elle aurait été perdue elle-aussi. A Neverland, elle ne se sentirait pas trop perdue sauf pour trouver son chemin. Elle n’avait jamais rêvé de Neverland lorsqu’elle était enfant. Du moins, d’après ses souvenirs.

Le jeune homme lui qu’elle n’avait justement qu’à lui montrer comment ça fonctionnait à moins qu’elle avait une autre idée. Un petit sourire malin s’afficha sur le visage de l’adolescente mais c’était un risque mais elle se dit qu’il avait assez eu son lot d’émotions et il ne fallait pas trop profiter des bonnes choses. Même si c’était trop tentant. Tout à coup, elle aperçut une étrange silhouette sombre derrière sa fenêtre et comprit qu’il s’agissait de l’ombre de Peter. Enfin plutôt de l’Ombre de Neverland ! La jeune sorcière ne pouvait pas la sentir, se méfiant d’elle et la soupçonnant d’avoir manipuler Peter pour le mener tout droit à sa perte au lieu de l’aider. Peter avait été le premier humain à vouloir rester à Neverland, enfreignant ainsi des règles longtemps établies. Mais établies par qui ? Pas par l’ile ! Surement par le véritable propriétaire de l’Ombre.

- Y a ton ombre qui veut te voir on dirait !

Elle avait lâché ça comme si ça n’avait aucune importance mais elle gardait un œil discret sur l’Ombre. Même si celle-ci était dehors, Sandrine pouvait sentir une aura sombre. Ce qui voulait dire qu’elle ne s’était sans doute pas trompée en se méfiant d’elle.

- Vaudrait peut-être mieux que t’aille lui parler dans ta chambre si tu veux pas que je saches ce que vous comptez comploter tous les deux !

Elle eut un grand sourire un peu amusé. Elle savait bien qu’il n’allait pas tout lui dire, ni même ce qu’il complotait comme lorsqu’elle lui avait demandé l’autre raison de sa présence à Booksdale. Elle s’occupa un moment, le temps qu’il eut fini avec son ombre, en profitant de lire ses derniers mails. Elle vit qu’elle avait reçu un mail de Jack, son voisin. Lui, impossible ne pas avoir compris qui il était. Ils ne se parlaient pas beaucoup mais quand ça leur arrivait, c’était avec une très bonne entente. Et puis, sa sœur était aussi sympa. Emma l’était déjà quand elle est arrivée. Quant à Jack, il était juste apparu le lendemain après son vœu, comme tous les autres. Elle avait été très honnête avec lui et il n’avait pas été gêné de lui dire qui il était réellement en fait. Même si dans sa tête, il était deux personnes à la fois. Parfois, elle se disait que pour les personnages de contes, ça devait être un calvaire d’avoir deux personnalités : une du monde des contes et une d’ici ! Le mail que Jack lui avait envoyé la fit rire. Qu’est-ce qu’il pouvait être con parfois ! Elle lui en renvoya un !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pays-imaginaire-2014.forumgratuit.be/



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN   
Revenir en haut Aller en bas
 

Goodbye Neverland, dis bonjour au monde réel ! ► SANDRINE&PAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bonjour le monde.
» Bonjour à tous ! :)
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Booksdale et le monde réel :: Centre-ville :: Centre-commercial & Cinéma
-